Flash info


LE CERCLE. L’état de croissance zéro déjà enregistrée et la perspective, hélas très plausible d’une récession en 2013, vont mécaniquement augmenter le nombre de faillites d’entreprises. En y regardant de plus près, ces faillites vont s’avérer de plus en plus nocives ce qui va donc supposer de la prudence en gestion de créances.


Les directeurs financiers le savent fort bien : la marge sur un contrat avec un client X peut être anéantie par un impayé sur un client Y. Des mesures de prévention – notamment le système du plafond d’encours – sont presque toujours prises afin de parer l’occurrence d’un sinistre... Lire la suite


Auteur : Jean-Yves Archer (LesEchos.fr)