Flash info


Selon l’étude annuelle «European Payment Report 2015» réalisée par Intrum Justitia, 40% des entreprises en Europe considèrent les retards de paiement comme une menace significative. La reprise récente ne change rien au problème, les entreprises prévoient d'ailleurs qu'il empire. Pourtant, éliminer les retards de paiement nourrirait le cercle de la croissance. Explications.


Les retards de paiement ont un impact grave dans la vie des entreprises européennes : Intrum Justitia révèle qu'ils obligent 24% des entreprises à licencier; pour 34% d'entre elles,  ils sont un frein à l'embauche. Pire: pour un tiers des entreprises, leur pérennité est directement menacée par retards et impayés.

La France n'affiche pas un palmarès plus enviable que la moyenne européenne : deux entreprises sur cinq connaissent des retards de paiement; seuls 38% sont réglés à moins de 30 jours, contre 63% en moyenne en Europe. Face à de nombreuses demandes de délais de paiement, les factures sont payées en moyenne à 50 jours en France, contre 35 jours en moyenne en Europe.

Les paiements tardent malgré la reprise et la législation

Une reprise s'amorce bel et bien, toutefois aucune amélioration n'est constatée en termes de rapidité de paiement. De plus, la situation persiste malgré plusieurs initiatives lancées ces dernières années pour parer au problème. Parmi celles-ci, l'instauration d'une indemnité forfaitaire de 40 € par facture en retard de paiement, la hausse du taux d’intérêt légal, une amende administrative alourdie pour non-respect des délais de paiement, un contrôle des habitudes de paiement par les commissaires aux comptes…

Les entreprises se font peu d'illusion : 34 % des entreprises françaises - 17 % en moyenne sur l'Europe - anticipent une augmentation du risque d'impayés au sein de leur activité sur les douze prochains mois.

La baisse des retards de paiement, clé de la croissance

La baisse des retards de paiement lèverait les derniers verrous vers une reprise confirmée. Le cercle vertueux de la croissance pourrait alors se déclencher. Des factures payées à temps assurent un gain de trésorerie, donc un investissement en fonds propre relancé, lui -même synonyme de développement commercial et de croissance. Point d'orgue de cette logique : des embauches qui redeviennent endossables par les entreprises.

Il est crucial que les entreprises se battent en ce sens, en commençant par utiliser les dispositifs en place cités plus avant, mais encore trop peu appliqués. Le poste client doit faire l'objet de toute les attentions. Le professionnaliser est sans conteste une solution pertinente.


Philippe BERNIS (Direct Recouvrement)



En complément:
Pénalités de retard: selon la nature de la créance, les règles varient

Recouvrement de créances : Faites de votre trésorerie une source de financement rapide

Vous souhaitez réclamer des pénalités de retard à vos clients ?

Notre plateforme RECOUVR’UP vous aidera non seulement à calculer le montant de ces pénalités mais également à les encaisser !

 

 

Cette application de relance est-elle gratuite ou payante ?

L’inscription à la plateforme RECOUVR’UP est gratuite, en accès illimité. Toutes les fonctionnalités ne sont néanmoins pas ouvertes à l’inscription. Seul le montant des pénalités de retard est donné à titre indicatif. Charge ensuite au créancier de les réclamer lui-même à son client…

 

Qu'apportent les options payantes ?

Connaître le montant de l’indemnité de retard est une chose, en obtenir son paiement en est une autre. Outre le calcul des pénalités de retard, RECOUVR’UP peut également servir de plateforme de relance. Pour ce faire, des fonctionnalités payantes sont accessibles dans nos offres d’abonnement.

Les options payantes permettent notamment :

- d’imprimer le justificatif de calcul, et d’éditer des courriers de relance sur plusieurs niveaux

- d’adresser des courriers et mails de notre cabinet de recouvrement de créances Direct Recouvrement

- de mandater notre cabinet Direct Recouvrement jusqu’à encaissement

Vous faites ainsi preuve de fermeté et disposez immédiatement de moyens coercitifs pour encaisser au plus vite vos impayés

 

A quoi sert le document pdf de calcul reçu par mail ?

Vous recevez par mail le montant des pénalités de retard via un document pdf. Ce document reprend non seulement le détail du calcul, mais également la réglementation en matière de retard de paiement. Ce document justifie donc le montant calculé, ce qui est fondamental.

Joint à votre courrier de relance, votre débiteur ne pourra pas raisonnablement contester cette majoration, désormais due de plein droit.

 

Faut-il laisser le logo "Direct Recouvrement" sur le pdf de calcul ? Peut-on apposer un autre logo ?

Vous remarquerez que le logo de notre cabinet Direct Recouvrement est inséré sur le document de calcul.  C’est indéniablement un atout supplémentaire pour inciter le débiteur à régler votre facture rapidement.

Il peut néanmoins s’avérer plus opportun de ne pas évoquer notre cabinet dans votre relance, voire d’apposer sur ce document votre propre logo. C’est notamment le cas pour les professions juridiques (avocats et cabinets de recouvrement) qui utilisent notre plateforme. Le choix du logo sur le justificatif de calcul est donc laissé à l’appréciation des utilisateurs.

Rendez-vous sur votre profil et téléchargez votre propre « logo ».

 

Le calcul intègre-t-il l'indemnité complémentaire de 40 €

Oui pour les factures dont l’échéance est postérieure au 1er janvier 2013

 

Quelles sont les différentes relances proposées par l'application ?

1-      3 niveaux de relances sont proposés :

Rappel : Utilisé généralement à la première relance, ce courrier indique la somme à devoir et informe le débiteur du montant des pénalités à défaut de règlement.

Avis d’impayé : Ce courrier, idéalement adressé après au moins une 1ère relance restée infructueuse, réclame un paiement immédiat des factures désormais majorées des pénalités de retard.

Mise en demeure : Il s’agit généralement de la dernière relance à l’amiable. A défaut de paiement, ou de contestations sérieuses, le débiteur est informé d’une probable action judiciaire.

Ces 3 relances, prêtes à l’emploi, sont, à imprimer sur votre papier en-tête.

 

2-      2 courriers de relance ainsi qu’un mail, émis de notre cabinet Direct Recouvrement, sont proposés :

Courrier Direct Recouvrement : Cette relance accentue fortement la pression sur votre débiteur. Nous adressons nous même un courrier de relance à l’en-tête de notre cabinet de recouvrement Direct Recouvrement ! La copie de ce courrier vous est aussitôt remise par mail. Votre débiteur qui reçoit notre courrier sait désormais que vous avez mis vos « menaces » à exécution…

L’envoi est limité pour la période d’abonnement en cours à 20 courriers en offre « Privilège » et 50 courriers en offre « Intégral ».

Recommandé Direct Recouvrement : Nous adressons une mise en demeure à l’en-tête de notre cabinet de recouvrement Direct Recouvrement, en recommandé avec accusé de réception. L’adresse de l’expéditeur indiquée sur l’accusé de réception est celle du créancier (la vôtre) de telle sorte que vous recevez directement le retour de la poste.

L’envoi de ce recommandé est limité à 5 courriers en abonnement « Privilège » et 12 courriers en abonnement « Intégral ».

Mail Direct Recouvrement : Renseignez simplement l’adresse mail de votre client et cliquez sur envoyez. Un mail automatique, émis de notre serveur d’envoi et réclamant un paiement, est adressé automatiquement !

Ces 3 relances émises par notre cabinet de recouvrement sont très efficaces comme vous pouvez l’imaginer. Vous disposez et pilotez ainsi des outils de recouvrement à fort potentiel !

 

Ces relances sont-elles réellement efficaces ?

Les entreprises en situation d’impayé seront généralement sensibles à ces relances. Toutes ne paieront peut-être pas les pénalités réclamées, mais la plupart régleront immédiatement les factures relancées.

Vous gagnerez donc en délai de paiement.

Par ailleurs, vous faites preuve de fermeté en calculant les indemnités de retard, ou en adressant les relances de notre cabinet. Vous êtes ainsi perçu comme un professionnel exigeant et véhiculez une image de rigueur.

 

A quoi servent les vignettes "Direct Recouvrement" proposées dans les abonnements payants ? Comment les obtenir ?

 Nos vignettes de couleur stipulent que le cabinet Direct Recouvrement se chargera de recouvrer l’encours impayé à défaut de paiement.

Idéalement collées sur vos derniers courriers de relance (mise en demeure par exemple), ces vignettes accentuent la pression et incitent vos débiteurs à régler vos factures. A défaut de paiement, ils prennent le risque d’être confrontés à notre cabinet de recouvrement de créances si vous le décidez.

 

 

 Une planche de 24 vignettes vous sera adressée par voie postale à la souscription. Si vous souhaitez obtenir par la suite de nouvelles étiquettes, il vous appartient d’en effectuer simplement la demande par mail, téléphone ou via la page contact.

 

Comment transmettre un dossier d'impayé et mandater notre cabinet Direct Recouvrement en offre Intégral ?

Une simple copie de la facture, ou du compte client (si plusieurs écritures sont impayées) envoyé par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. suffit pour nous mandater. Nous accusons réception et vous retournons un bordereau de remise (à signer).

A réception du bordereau signé, nous procéderons au recouvrement de l’impayé jusqu’à encaissement. Des honoraires de 20% ht en offre Premium, 16% ht en offre Privilège et 8% ht en offre Intégral sur les sommes récupérées vous seront facturés en cas de succès uniquement.

 

En quoi consistent les procédures judiciaires en offre Intégral ?

Injonction de payer dématérialisée : A la demande expresse du créancier, nous pouvons remettre une requête au Tribunal de Commerce compétent. Nous adressons notre demande par voie dématérialisée au Greffe après signature d’une délégation de pouvoir préalablement transmis par nos équipes et paiement d’une provision de 150 €. A réception de l’ordonnance favorable (quinzaine de jours après l’envoi de la requête), nous faisons signifier le titre par un huissier de justice, et réclamons au Tribunal le titre exécutoire à défaut de paiement.

 Procédure en Référé et au fond : Ces procédures contradictoires nécessitent la représentation par un avocat. L’assignation délivrée par l’huissier de justice, la rédaction des conclusions en réplique et la représentation à la barre sont pris en charge par nos avocats partenaires dont les honoraires sont fixes et déterminées avant le début de la procédure (prévoir entre 600 € et 1000 € en fonction de la juridiction, appelés par provision).

 Tous les frais engagés dans ces procédures judiciaires (frais de greffe, honoraires avocats, actes huissiers…) sont systématiquement réclamés au débiteur.

Au-delà de notre obligation de résultat (honoraires sur encaissement uniquement), nous avons un devoir de conseil et proposons la procédure judiciaire la plus efficiente en termes de délais et coûts compte tenu du dossier.

 

 


Face à des débiteurs récalcitrants, voire de mauvaise foi, plus d'un chef d'entreprise ne sait pas comment calculer les pénalités de retard. Le cas peut sembler encore plus complexe dans le cadre de marchés publics.  Direct Recouvrement apporte la solution  : la nouvelle version de son application de calcul des pénalités de retard optimisée pour les contrats de marchés publics.


Le calcul des pénalités de retard forme le socle d'une relance en bonne et due forme, conforme à la réglementation. L'application de Direct Recouvrement livre la boîte à outils pour soumettre les montants calculés en toute conformité aux créanciers indélicats. Déjà adapté aux créances commerciales, l'outil calcule désormais les pénalités de retard dans le cadre des marchés publics. Des fonctionnalités uniques pour sortir de l'ornière !

Rappelons le cadre concernant les marchés publics : depuis, 2013, les factures suite aux contrats de marché public doivent être réglées à 30 jours et le gouvernement demande aux administrations de respecter cet engagement. Bercy s'est fixé comme objectif de passer à 20 jours d'ici à 2017. De plus,  tout créancier titulaire d’un contrat de marché public peut réclamer des intérêts moratoires au taux BCE majoré de 8 points ainsi que 40 € d’indemnité complémentaire par facture, en cas de retard de paiement. Ces pénalités sont dues par l’administration publique sans qu’un rappel soit nécessaire.

Inutile donc de baisser les bras ! En quelques clics, l’application de Direct Recouvrement calcule le montant à réclamer en plus de la facture et publie automatiquement le justificatif associé et les courriers de relances échelonnés (simple rappel, avis d’impayé, mise en demeure). De quoi lever tout doute sur le montant à devoir et professionnaliser la relance.

Ouvrez l'application recouvr'up

Cliquez sur ce lien et enregistrez-vous pour commencer immédiatement

Convaincu ? l'abonnement annuel Premium s'élève à 49 € ht / an


Pour accélérer le recouvrement, rien de tel qu'une copie de la relance au Trésor Public, indiquant le montant de la majoration. Très efficace pour déclencher plus rapidement le traitement de la facture, donc son paiement.


Philippe Bernis (Direct Recouvrement)


En complément
Comment s'y prendre face aux retards de paiement des clients publics ?